Axes de recherche

Les axes de recherche principaux du CReSPo sont les suivants :

Axe 1 – Action publique et démocratie

Cet axe porte sur l’analyse des dynamiques de production de l’action publique, du niveau local au niveau européen. Il s’intéresse plus spécifiquement aux modes d’association et de mobilisation des acteurs politiques non institutionnels engagés dans la production des politiques publiques. Certaines recherches entendent aussi élucider les différents types de rapports entre la politique et les citoyen·ne·s (gouvernance versus participation, démocratie délibérative versus populisme, etc.). Responsables académiques : Sophie JACQUOT et Olivier PAYE ; chercheur·e·s : Nicolas ARENS, Rocco BELLANOVA, Valentina BROGNA, Loïc COBUT, Manon DAMESTOY, Martin DELEIXHE, Florence DELMOTTE, Marie DUFRASNE, Maxime GABORIT, Claire LAFON, Chloé THOMAS, Yannick VANDERBORGHT.

Axe 2 – Politiques sociales et droit social

Cet axe comprend d’abord une dimension descriptive, visant à analyser les politiques sociales des pays industrialisés, spécialement européens, et la façon dont les institutions de l’Union européenne les influencent. D’autre part il comprend une dimension prospective, qui vise à analyser les réformes de la protection sociale et les propositions destinées à la rendre plus équitable. Les recherches de Yannick VANDERBORGHT, autour de l’allocation universelle, s’inscrivent notamment dans cet axe. Responsables académiques : Yannick VANDERBORGHT et Sophie JACQUOT ; chercheurs : Franck LESUEUR-BONTE et Hugo CANIHAC.

Axe 3 – Communauté politique, identités, frontières

Le triptyque communauté/identités/frontières a joué un rôle essentiel dans la constitution de l’ordre politique moderne. Il semble toutefois mis à l’épreuve sous la pression combinée de la mondialisation et de l’intégration européenne. Dans ce contexte, comment penser les relations entre communauté politique, identités et frontières et, plus largement, les recompositions de l’ordre politique contemporain et de sa légitimité, notamment en rapport avec les enjeux « migratoires » ou ceux liés à la « sécurité » ? Ce sont les questions au cœur de ce troisième axe, au carrefour de la sociologie politique et de la théorie politique, et qui réunit des chercheure·s à la fois actif·ve·s au CReSPo et à l’IEE. Responsables académiques : Florence DELMOTTE et Denis DUEZ ; chercheur·e·s : Nicolas ARENS, Rocco BELLANOVA, Alise DAUCHY, Florence DI BONAVENTURA, Martin DELEIXHE, Virginia Fanny FACCENDA, Heidi MERCENIER, Damien SIMONNEAU, Hugo CANIHAC, Chloé THOMAS, Youri Lou VERTONGEN.

Axe 4 – Le rôle de l’État dans les situations post-conflit

Cet axe, à l’origine encadré par le GRAPAX et lié aux activités de la CCD, s’intéresse au rôle joué par l’État en réaction aux situations qualifiées de « sortie de crise » ou de « sortie de conflit ». Il s’intéresse à la fois à l’action publique domestique des États ayant connu des conflits armés, et à l’action publique internationale menée face à ces États par des États tiers comme par des organisations intergouvernementales. Responsables académiques : Olivier PAYE et Emmanuel KLIMIS.

Axe 5 – Négociations internationales et politiques environnementales

Appréhender les relations internationales au travers des négociations internationales et de la politique internationale de l’environnement permet d’en saisir les principales tendances. Cet axe explore les relations entre organisations internationales et régimes internationaux, notamment en matière d’environnement. Il pose aussi la question de la participation des acteurs non étatiques aux débats internationaux en matière de développement durable. Responsable académique : Amandine ORSINI ; chercheur·e·s : Valentina BROGNA, Benjamin DENIS, Laura IOZZELLI, Eleni KAVVATHA, Loïc COBUT, Maxime GABORIT, Anne NGUYEN.

Axe 6 – Genre et politique

Cet axe vise à promouvoir l’intégration d’une dimension de genre dans l’analyse des phénomènes politiques, en privilégiant l’analyse de l’action publique ainsi que l’étude des mobilisations citoyennes, individuelles et collectives. Il vise aussi à produire des outils conceptuels et méthodologiques spécifiques pour appréhender le/la/les politique(s) à l’aune d’une perspective destinée à débusquer les inégalités entre les hommes et les femmes. Responsables académiques : Olivier PAYE, Yannick VANDERBORGHT et Sophie JACQUOT ; chercheuse : Claire LAFON.

Axe 7 – Nationalisme, fédéralisme et diversité linguistique 

Cet axe s’intéresse aux mouvements nationalistes dans les États fédéraux. Il s’agit de mieux comprendre comment le fait nationaliste influence, politiquement et institutionnellement, les États fédéraux dans leur construction. Dans ce cadre, une attention particulière et critique est portée à la gestion de la diversité linguistique et aux politiques publiques qui y sont liées. Responsable académique : Yannick VANDERBORGHT ; chercheurs : Dave SINARDET, Franck LESUEUR BONTE.