Conférences doctorales

08/09.06.17 – Les relations entre Etat et société civile au travers de leurs déséquilibres

Les doctorants du Centre de Recherche en Science Politique (CReSPo) – Nicolas Arens, Florence Di Bonaventura, Anne Guisset, Anne Nguyen, Chloé Thomas & Youri Vertongen – ont organisé une conférence doctorale à destination des jeunes chercheurs les 8 et 9 juin 2017 derniers.

L’objectif de cette conférence, intitulée « Les relations entre Etat et société civile au travers de leurs déséquilibres », était d’alimenter le débat scientifique sur la nature des relations entre l’état et la société civile. En effet, de manière centrale ou plus périphérique, de nombreux travaux en sciences humaines étudient les relations qu’entretiennent ces deux entités. Selon les cas, les différentes approches peuvent être davantage centrées sur l’état (et les processus d’institutionnalisation), sur la société civile (et ses processus de revendication), ou mettent en évidence l’interconnexion entre les deux entités. Ces recherches se conçoivent à travers différents champs d’études (la sociologie historique de l’état, les mobilisations collectives, etc.), différents courants théoriques (le néo-institutionnalisme, le constructivisme, etc.) et échelles d’analyse (niveau infranational, national ou transnational).

Le programme de ces deux journées est téléchargeable ici.

 

03/04.10.13 – La multiplication des niveaux du politique 

La conférence organisée les 03 et 04 octobre 2013 par les doctorants du Centre de Recherche en Science Politique (CReSPo) – Gilles Biaumet, Anne-Alexandra Fournier, Michaël Maira, Christophe Majastre & Heidi Mercenier – a pour objectif d’être un moment de rencontre et d’échange entre jeunes chercheurs en science politique. Articulé autour de réflexions sur la multiplication des niveaux du politique, l’événement est ainsi une invitation à croiser les pratiques de recherche des jeunes chercheurs.

La question des niveaux auxquels envisager les phénomènes politiques (pré)occupe de nombreux politologues. La multiplication potentielle des niveaux d’action, qu’elle relève d’un processus objectif ou d’un déplacement du regard du chercheur, suscite en effet un intérêt scientifique salutaire. La conférence doctorale souhaite prolonger cet intérêt et proposer des pistes de décryptage des principaux enjeux liés à ces dynamiques d’échelle.

 Le programme de ces deux journées est téléchargeable ici

.