Schiffino-Leclercq Nathalie

Schiffino photo edXNathalie Schiffino-Leclercq est professeur ordinaire (full professor) à l’Université catholique de Louvain. Elle est chercheur associé au CReSPo et chercheur invité au Centre d’Analyse des Politiques Publiques de l’Université Laval (Canada, Québec). Docteur en sciences politiques (orientation gouvernement et administration publique), elle a soutenu à l’UCL une thèse sur le traitement des crises politiques en démocratie, à partir d’une comparaison d’études de cas historiques en Belgique.

Elle est (co-)promotrice de plusieurs projets de recherche FSR, FNRS et ARC. Elle co-dirige un certificat en gestion de crise et planification d’urgence (avec l’ULg), un certificat interuniversitaire (UCL, ULB, ULg) en évaluation des politiques publiques, et un master de spécialisation ARES en gestion des risques et catastrophes. Elle est vice-doyen de la faculté ESPO (2017-2019). En enseignement, elle est finaliste, avec l’équipe Louv3x qu’elle coordonne, du « First edX Prize for Exceptional Contributions in Online Teaching and Learning » pour le MOOC Découvrir la science politique. Ce dernier a reçu le prix du meilleur poster au 4e Colloque international en éducation à Montréal en 2017.

Coordonnées : 
nathalie.schiffino@uclouvain.be

Thématiques de recherche : 

  • Démocratie (plus spécifiquement dans le système politique belge) : représentation, participation, innovations démocratiques, évolution de la démocratie.
  • Analyse des politiques publiques, spécifiquement en environnement ou en santé publique, et sur des objets à risques (nucléaire, téléphonie mobile, progrès scientifiques en biomédecine et sur les OGM, etc.), ou en « morality policies » (avortement, euthanasie, mariage pour des personnes de même sexe, homoparentalité, etc.)

Pour consulter le CV de Nathalie Schiffino-Leclercq : cliquez ici.

Sélection de publications récentes

(2017)

  • SCHIFFINO Nathalie (2017) La régulation publique de la biomédecine. Procréation médicalement assistée, recherche sur embryons, gestation pour autruiCourrier hebdomadaire du CRISP, n°2348-2349 : 1-61.
  • VAN DAMME Jan, JACQUET Vincent, SCHIFFINO Nathalie, REUCHAMPS Min (2017) Public consultation and participation in Belgium: directly engaging citizens beyond the ballot box? , in BRANS Marleen, David AUBIN, Policy-analysis in Belgium, Bristol : Policy Press, pp. 215-234.
  • FOBÉ Ellen, BIARD Benjamin, SCHIFFINO Nathalie, BRANS Marleen (2017) Policy advisory bodies in Belgium, in BRANS Marleen, David AUBIN, Policy-analysis in Belgium, Bristol : Policy Press, pp. 151-170.
  • BAUDEWYNS Pierre, COGELS Maximilien, DANDACHE Sophie, HAMONIC Ella, LEGRAND Vincent, REUCHAMPS Min, SCHIFFINO Nathalie (2017), Teaching political science with a MOOC : analyzing the supply side and the demand side, European Political Science, DOI:10.1057/s41304-017-0110-2

(2016)

  • JACOB Steve, SCHIFFINO Nathalie, BIARD Benjamin (2016) The mystery shopper: a tool to measure public service delivery?, International Review of Administrative Sciences, DOI: 10.1177/0020852315618018
  • Schiffino Nathalie (2016) L’évaluation à travers l’analyse des politiques publiques, in ALBARELLO Luc et al., Penser l’évaluation des politiques publiques, Louvain-la-Neuve : De Boeck, pp. 39-54.
  • Schiffino Nathalie (2016) Risque et nature: quels dilemmes?, in CHONÉ Aurélie, HAJEK Isabelle, HAMMAN Philippe, Guide des Humanités environnementales, Villeneuve d’Ascq : Septentrion Presses universitaires, pp. 491-499.
  • Schiffino Nathalie, BIARD Benjamin (2016) L’influence des partis populistes sur les politiques publiques : quel bilan en science politique ?, in JAMIN Jérôme, L’extrême droite en Europe, Bruxelles : Bruylant, pp. 519-541.
  • SCHIFFINO Nathalie, TASKIN Laurent, DONIS Céline, RAONE Julien (2016), Post-crisis learning in public agencies: what do we learn from both actors and institutions?, Policy Studies, DOI: 10.1080/01442872.2016.1188906

(2015)

  • JACQUET Vincent, SCHIFFINO Nathalie, REUCHAMPS Min, LATINIS Delphine (2015) Union sacrée ou union forcée ? Les parlementaires belges face à l’impératif délibératif, Participations, vol. 3, n°13, p. 171-203.
  • JACOB Steve, SCHIFFINO Nathalie (2015) Risk Policies in the United States: Definition and Characteristics Based on a Scoping Review of the Literature, Risk Analysis, vol. 35, n°5, pp. 849-858, DOI: 10.1111/risa.12308
  • RAONE Julien, SCHIFFINO Nathalie (2015) Hybridity at the heart of contemporary risk governance : the example of the safety of the food chain in Belgium, International Review of Administrative Sciences, vol. 81, n°1, p. 178-195, DOI: 10.1177/0020852314546579
  • RUIZ Fernando, HAINAUT Florent, SCHIFFINO Nathalie (2015) The lobbies’ network at the EU policy level: the case of security and defense, Defence and Peace Economics, DOI: 10.1080/10242694.2015.1072376
  • Schiffino Nathalie, JACOB Steve (2015) Uncertainty and Cleavages at Stakes : Do the Belgian Constitutions of 1831 and 1993 Stabilize Political Power ?, in IMBEAU Louis and JACOB Steve, Behind a Veil of Ignorance ? Power and Uncertainty in Constitutional Design, New York : Springer, Series: Studies in Public Choice, Vol. 32,  pp. 121-133.
  • SCHIFFINO Nathalie, TASKIN Laurent, DONIS Céline, RAONE Julien (2015), Crises et risques sociétaux : quelles logiques d’apprentissage dans les organisations publiques ? Récit d’une aventure interdisciplinaire par comparaison d’études de cas, Louvain-la-Neuve : Presses Universitaires de Louvain.
  • SCHIFFINO Nathalie, TASKIN Laurent, DONIS Céline, RAONE Julien (eds) (2015), Organizing after crisis. The challenge of learning, Bruxelles : Peter Lang International Academic Publisher, Public Action Series.

Montouroy Yves

Yves Montouroy est docteur en science politique. Sa thèse, réalisée à Science Po Bordeaux s’intitule « Enjeux forestiers globalisés et territoires : les acteurs européens face à la régulation politique des forêts », pose la question de savoir comment la gestion des forêts est construite en problèmes publics européens sectoriels. Trois études de cas ont été successivement mobilisées pour illustrer cette problématique : la politique européenne « énergie-climat » de valorisation de la biomasse forestière, la politique de protection des forêts contre les feux et l’action communautaire contre le commerce international de bois illégal.

De 2013 à 2016, il poursuit ses recherches sur la régulation du bois illégal dans le cadre de l’ANR Circulex. Par la suite, il réinscrit son travail dans les problématiques de maîtrise foncière, des conflits d’usages et de préservation des ressources telles que convoquées dans la diplomatie climatique sur la question de la déforestation tropicale et la définition d’un Mécanisme de Réduction des Emissions des GES liées à la dégradation des forêts et à la déforestation (REDD+). Il a développé ce projet en tant que Visiting fellow à l’Institute for European Studies à la Vrijke Universiteit Brussels en 2016.
Yves Montouroy est Maître de conférence en Science politique depuis septembre dernier à l’Université des Antilles – Pôle Guadeloupe où il fait partie du laboratoire CAGI-LC2S.

Coordonnées:
Mail: yves.montouroy@univ-ag.fr

Publications récentes :

  • MONTOUROY, Y., « Power and Political Change Within Global Forest Governance », European Review of International Studies Vol. 3, Issue 2/2016, pp. 58–76
  • MONTOUROY, Y. (and Cliff Dlamini) « Governing Sustainable Forest Management Issues in Polycentric Governance: The EU FLEGT Action Plan as a Regulatory Catalyser », Environmental Law Review, 2017, Vol. 19(1) 6–29
  • MONTOUROY, Y.« Realpolitik et environnement. Quand le changement climatique et les ressources naturelles deviennent des enjeux de sécurité », Lecture critique, Revue Internationale et Stratégique, 2016, n° 101. (Article envoyé en cas d’audition)
  • MONTOUROY, Y.« Matthieu Ansaloni, Le tournant environnemental de la PAC », Recension, Politique Européenne, 2016, n°51.
  • MONTOUROY, Y., Critique internationale, « Le jeu transcalaire des papetiers dans le cadre de la mise en œuvre de la politique « climat-énergie » : le cas de l’Aquitaine » (avec Arnaud Sergent), Dossier « Action Publique et Changement climatique », janvier-mars 2014, n°62, p. 57-72.
  • MONTOUROY, Y., « Le changement dans la gouvernance globale des forêts, La recentralisation de l’action européenne contre le bois illégal », Gouvernement et Action Publique, Varia, 2014/1, p. 107-128.
  • MONTOUROY, Y., « La démocratie environnementale au défi des triangles de fer : ouvrir la fabrication des politiques publiques à la société civile », Lecture critique, 2014/1, p. 157-170.
  • MONTOUROY, Yves, « Le jeu transcalaire des papetiers dans le cadre de la mise en œuvre de la politique « climat-énergie » : le cas de l’Aquitaine » (avec Arnaud Sergent), Critique internationale, janvier-mars 2014, n°62, p. 57-72.
  • MONTOUROY, Yves, « Le changement dans la gouvernance globale des forêts, La recentralisation de l’action européenne contre le bois illégal », Gouvernement et Action Publique, 2014/1, p. 107-128.
  • MONTOUROY, Yves, « La démocratie environnementale au défi des triangles de fer : ouvrir la fabrication des politiques publiques à la société civile », Participations, 2014/1, p. 157-170.

.

Salich Di Francesca Laura

Laura Salich Di Francesca, titulaire d’une Licence en Sciences Politiques et d’un Master en Politique Internationale, elle fut, jusque fin 2012, chercheuse au sein de l’Université Saint-Louis Bruxelles dans le cadre du GRAPAX. Elle a réalisé de nombreux travaux de terrain dans le cadre de projets de coopération au développement et de bonne gouvernance pour les Nations Unies et des ONG internationales, essentiellement dans des pays en situation de conflit et post-conflit. Laura est régulièrement sollicitée en tant qu’experte externe pour des missions de terrain en Afrique ainsi que pour des missions d’observation électorale.

Coordonnées:
Tél :
Mail:

Thèmes de recherche:
Ses recherches portent sur l’appui institutionnel fourni aux Etats sortant de conflit dans le cadre d’initiatives visant au renforcement de l’Etat (statebuilding).
Laura était membre du GRAPAX, Groupe de recherche en appui aux politiques de paix. En charge du pôle de recherche consacré au « genre » et à l’intégration de cette thématique dans les politiques de coopération belge dans des Etats fragiles en période de post-conflit en Afrique des Grands Lacs, notamment la RD Congo.
Elle était également membre de la Commission Femmes et Développement, commission d’avis créée afin de soutenir et de renforcer la prise en compte de l’égalité entre les femmes et les hommes dans la formulation et dans la mise en œuvre de la politique belge de Coopération au développement.

Publications:

– ouvrages et chapitres d’ouvrages

– Articles

(2013)

  • Laura Salich Di Francesca et Geoffroy Matagne, « Le Ministère du Genre, la Famille et l’Enfant en République démocratique du Congo. Les défis de l’institutionnalisation du genre dans un État fragile », Etudes de l’IRSEM, n° 25, 2013, p. 17-33.

(2011)

  • Salich Di Francesca Laura, Contribution dans le cadre du GRAPAX pour l’article intitulé « La République Démocratique du Congo, la Belgique et les Droits de l’Homme : Des engagements fragiles pour des objectifs ambigus », pp.37-37, dans le livre « La situation des droits de l’Homme en République démocratique du Congo à la veille des élections présidentielles et législatives de 2011 », 199 p., sous la direction de MICHELLIER, Caroline et DEBERKALE, Ali, ACP Editions, Novembre 2011.

– Cartes blanches, recensions et autres

(2011)

  • Laura SALICH DI FRANCESCA, « Benedikt FRANKE, 2009, Security Cooperation in Africa. A Reappraisal, Boulder, CO, Lynne Rienner, 337 p. », (compte-rendu) Etudes Internationales, vol. 42, Number 2, Juin 2011, pp. 243–245.

(2010)

  • Laura SALICH DI FRANCESCA, « Fictionnary : An International Statebuilding Toolbox » International Spectator ; London : Routledge ; Volume 47, Issue 1, 2012. (Book Review : International Statebuilding : The Rise of Post-Liberal Governance / David CHANDLER, London ; New York: Routledge, Critical Issues in Global Politics, 2010, 218 p.)

.